Hypnose et maternité

Accompagner le prénatal, l’enfantement et le 4e trimestre

Soulager les petits inconforts de la grossesse

Il y a des grossesses très sereines et des grossesses plus difficiles.
Grâce à l’hypnose, il est possible de soulager les douleurs ligamentaires et les sciatiques ou les lombalgies, les nausées et troubles digestifs, apaiser les émotions, les souvenirs qui remontent, gérer stress et anxiété.

Avant toute consultation en hypnose, il est important de vérifier auprès de votre sage-femme ou de votre médecin que votre symptôme ne relève pas d’une prise en charge médicale adaptée.

préparer la naissance de son enfant

Préparer la venue de bébé

En complément d’une préparation psychoprophylactique à la naissance auprès de votre sage-femme, vous pouvez faire de l’hypnose prénatale quels que soient vos souhaits de naissance :
– désir d’un accouchement naturel sans péridurale
– peurs d’accoucher
– antécédant d’accouchement difficile

Accompagner le 4e trimestre

Le 4e trimestre, on n’y pense pas forcément. Et pourtant, ces 3 mois de récupération après ce grand événement de la grossesse sont indispensables à une maternité épanouie.
Pendant cette période, la femme a besoin de reparler de son accouchement, d’être soutenue dans son nouveau rôle de maman, dans sa nouvelle place de femme et d’épouse, d’être accompagnée dans son allaitement, d’apaiser les douleurs du périnée… Pour cela, le parcours médical conventionnel prévoit des entretiens postnataux et la rééducation périnéale avec votre sage-femme.

En complément de ce parcours, l’hypnose post-natale vous apporte du cocooning et vous aide à dépasser les traumatismes périnataux et les violences obstétricales le cas échéant

Et les enfants dans tout ça ?

Parce que l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur n’est pas toujours bien vécue par les plus grands, (j’en sais quelque chose, j’ai vécu ça dans ma petite enfance !) je reçois aussi les aînés pour les aider à passer ce cap, qui est souvent leur première crise existentielle.
Aussi, je reçois les enfants et les ados pour les aider à mieux gérer leurs émotions, à mieux intégrer leur nouvelle place dans la famille.

Bébé est là, vive Papa !

Etre papa, c’est sympa !
mais quand on ne reconnait plus sa femme, qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre avec son petit, alors c’est la bérézina…
Au secours, je suis papa !
Les hommes en général peuvent consulter pour aller mieux !

Retour en haut